Que faire si l’employeur ne réagit pas à un abandon de poste ?

Il est possible qu’un salarié souhaitant se faire licencier se demande que faire si l’employeur ne réagit pas à un abandon de poste. En effet, il peut arriver que l’employeur laisse la situation se prolonger alors que son salarié ne vient plus travailler. En conséquence, il se retrouve en mauvaise posture puisqu’il ne perçoit aucun salaire pendant son absence. De plus, s’il décide de démissionner, il ne pourra pas bénéficier de l’allocation de retour à l’emploi (ou chômage). Dans cet article, nous allons vous expliquer comment faire si l’employeur ne réagit pas à l’abandon de poste d’un salarié. Aussi, il sera question du licenciement et des fautes qui peuvent être reprochées au salarié selon le délai pendant lequel l’employeur ne réagit pas.

Que faire si l'employeur ne réagit pas à un abandon de poste

Abandon de poste : procédure

Pour rappel, l’abandon de poste représente la situation au cours de laquelle une personne arrête son activité au sein d’une entreprise sans l’autorisation de son employeur. De plus, le salarié ne justifie pas son absence ou son absence d’activité durant ses heures de travail. En conséquence, l’employeur est en droit de ne plus payer le salaire de cette personne. Le contrat de travail se retrouve donc suspendu.

Lorsque la situation se prolonge, le salarié peut se demander « Que faire si l’employeur ne réagit pas à un abandon de poste ?« . De la même manière l’employeur peut se demander « Comment faire si un salarié ne vient plus travailler ? ».

Quels sont les risques pour un abandon de poste ?

Le risque principal est le licenciement pour faute grave. En conséquence, le salarié est privé de toutes les indemnités légales normalement prévues. Cependant, une procédure légale est prévue et si l’employeur ne la respecte pas le salarié est en droit de contester un licenciement pour faute grave. Il pourrait donc obtenir des dommages et intérêts pour licenciement pour faute grave.

À l’inverse, le salarié pourrait se retrouver bloqué car son contrat de travail court toujours alors qu’il ne touche plus de salaire. En effet, l’employeur n’a aucune obligation légale de le licencier. Il peut donc prolonger la situation autant que possible. En conséquence, il est impossible de s’inscrire à Pôle Emploi.

Quels sont les avantages d’un abandon de poste ?

Pour le salarié, l’avantage principal est qu’il pourrait se faire licencié pour faute grave. Dans certains cas, l’employeur décidera d’opter pour un licenciement pour faute simple. Il s’agit donc du meilleur cas car le salarié aura droit à ses indemnités de licenciement.

Dans le cas du licenciement pour faute grave, le salarié aura cependant droit à bénéficier de l’allocation de reprise à l’emploi (ou ARE, les indemnités chômage).

Mon employeur ne réagit pas à mon abandon de poste : que faire ?

Dans le cas où l’employeur ne réagit pas à l’abandon de poste du salarié, ce dernier peut réagir de plusieurs manières :

  • Patienter davantage
  • Reprendre le travail (totalement ou partiellement)
  • S’adresser à un spécialiste du droit pour trouver la meilleure solution

Interroger un spécialiste du droit du travail

Le spécialiste pourra :

  • Vous donnez des conseils juridiques pour vous sortir de cette situation
  • Analyser votre dossier pour vérifier que l’employeur ne contrevient pas à la loi
  • Vous expliquez les choses à faire et ne surtout pas faire pour ne pas commettre d’erreurs
OUTIL GRATUIT & IMMÉDIAT - un spécialiste disponible pour vous répondre

Grâce à notre outil immédiat, demandez une étude gratuite de votre dossier à un spécialiste en droit du travail maintenant. Tout simplement, répondez à ce formulaire en 30 secondes pour le contacter.

💡Bon à savoir – faire appel à un spécialiste du droit :

✅ Le 1er contact n’engage à rien
✅ Cela peut éviter de perdre du temps
✅ Il permet souvent d’éviter de gaspiller de l’énergie et de l’argent grâce à son expertise

Patienter jusqu’à la décision de licenciement pour faute grave après l’abandon de poste

Le salarié pourrait être tenté de patienter davantage pour que l’employeur craque. Cependant, puisqu’il n’a aucune obligation de le payer, cette situation pourrait se prolonger. Aussi, l’employeur qui souhaiterait débloquer le poste pour recruter un nouveau salarié serait toutefois contraint de licencier le salarié pour abandon de poste.

Reprise du travail après un abandon de poste

D’autres salariés pourraient choisir une autre posture, la reprise du travail.

D’une part, il peut s’agir de reprendre le travail partiellement (voire simplement quelques minutes par jour). Grâce à ça, le salarié pourrait demander à son employeur de la payer puisqu’il effectue un travail (même s’il n’est pas du tout efficace). Attention, si le salarié cause un préjudice à l’entreprise, le licenciement pourrait s’analyser en un licenciement pour faute lourde. En conséquence, l’employeur pourrait exiger des dommages et intérêts au salarié fautif. Il faut donc faire attention avec cette façon de faire réagir l’employeur après un abandon de poste.

D’autre part, le salarié pourrait décider de reprendre normalement le travail. Ainsi, l’employeur ne pourrait pas justifier qu’il n’a pas entrepris la procédure disciplinaire plus tôt.

Pour résumer – abandon de poste employeur ne veut pas licencier

  • L’employeur n’a pas à licencier un salarié qui abandonne son poste
  • Si un salarié se demande que faire si l’employeur ne réagit pas à un abandon de poste : il peut soit prolonger son absence, soit reprendre le travail (partiellement ou totalement)
  • Le salarié licencié pour faute grave du fait d’un abandon de poste a droit aux indemnités Pôle Emploi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.